Les informations disponibles sur ce site sont sous réserve des mesures communales, cantonales et fédérales en lien avec le COVID-19

Chers amis coureurs,

Cette année encore, les listes de départ affichent complet depuis plusieurs semaines et vous serez ainsi 1300 à vous élancer sur les 3 parcours des 69ème Trophées du Muveran.

Cette course initiée en 1948, au sortir de la guerre, a connu une croissance et un succès populaire jamais démenti qui s’est encore renforcé ces dernière années par l’évolution du Ski Alpinisme.

L’organisation d’un tel événement nécessite un engagement important de matériel, de moyens logistiques et par-dessus tout de temps de la part des quelque 180 bénévoles qui oeuvrent pour vous.

Le week-end dernier, certains d’entre eux ont déjà commencé à mettre en place les relais numériques permettant d’offrir la couverture radio pour l’ensemble de notre course. Sans eux, il serait impossible à la direction de course d’assurer la sécurité de la course ou celle de la semaine de préparation.

Cette dynamique petite équipe au sein de notre organisation travaille dans l’ombre et parfois loin du terrain afin de permettre une couverture sans faille de toute la zone des Muverans. Certains devront accéder à des endroits improbables pour mettre en place les relais pendant que d’autres mettent sur pied au PC de course une véritable tour de contrôle avec plus de 95 postes de radios à préparer, charger, paramétrer et mettre à disposition des bénévoles. Les plus endurcis dormiront même plusieurs nuits dans un abri spartiate à la Quille du Diable pour assurer le bon fonctionnement du relai et du réseau. Souvent ils sont les premiers debout et les derniers couchés et durant les pics d’activités, ils doivent mettre en place un tournus d’équipe pour conjuguer récupération sommeil et présence au PC de course.

Pour couvrir l’ensemble des parcours, quatre emplacements de relais sont installés sur des points hauts.

Par ces quelques lignes, le comité tient à remercier chaleureusement toute l’équipe pour leur engagement, leur passion, leurs connaissances techniques et leur bonne humeur !

Nos artistes des ondes, bien que travailleurs de l’ombre, font partie de ces précieux bénévoles que l’on dénombre !

2

3

4

5